Véhicules de création

Véhicules de création

Écriture
Par ses écrits, Dominic Besner ne prétend pas jouer le rôle d’un écrivain mais plutôt celui d’un guide. De la pointe de son stylo, il incite lecteurs et lectrices à découvrir son monde, l’univers chimérique qui inspire ses oeuvres et chacun de ses titres. « Mes créations amènent les gens à se promener dans ma folie, à découvrir des histoires et à se les raconter eux-mêmes, à leur façon.», dit-il pour justifier son travail.

Maquette (par Irena Latek et Allen Knight, professeurs à l’Université de Montréal, 2003)
On dit que les études d’architecture préparent à la pratique des arts. Les études en architecture urbaine, entreprises par Dominic Besner en 1990 à l’École d’architecture de l’Université de Montréal, constituaient manifestement le début de son éducation artistique. Son portfolio d’architecture, élaboré de 1988 à1992, manifeste l’exceptionnelle sensibilité du jeune architecte à la dimension métaphorique de l’architecture et son intérêt particulier pour la représentation architecturale. Dominic est fasciné par les lieux urbains et par le fait que l’on puisse expérimenter leurs formes et leurs sens dans un espace de représentation. En effet, dès le départ, et avec conviction, il semble avoir adopté cette idée que l’architecture ne peut être réduite à ses seuls déterminants économiques, fonctionnels et esthétiques — elle est l’art de bâtir et de concevoir comme elle est aussi lieu de contemplation de l’être humain et de son environnement. Elle prend les formes variées qui, désormais, contribuent à la richesse de la cité.

Peinture
D’œuvre en œuvre, la démarche artistique de Besner est entièrement axée sur la transmission des énergies vivantes et physiques qui l’entourent. L’artiste s’ouvre aux vibrations de la société actuelle pour les remodeler dans des formes plastiques, entre figuration et abstraction. Il ne cherche pas à créer un idéal ou à reproduire la nature, mais bien à mettre en forme une énergie métaphysique dans son rapport à l’activité humaine. Le sujet pictural se veut l’inscription de la mémoire d’une civilisation vivante dans le véhicule durable qu’est l’œuvre. (+)

Gravure

La formation de Besner à l’Atelier Circulaire lui a permis d’étudier plusieurs techniques de la gravure à l’eau forte, l’aquatinte et la lithographie. Ainsi, il va chercher à influencer sa façon de dessiner les lignes et chercher à développer une nouvelle approche de composition avec ses sujets.